Le Réseau de Chirurgie Pédiatrique a été créé le 2 juillet 2009 en collaboration avec l’Agence Régionale de Santé Midi-Pyrénées.

L’histoire de ce réseau commence en 1998 quand la Société Française de Chirurgie Pédiatrique cherchait  à mieux connaître la place de la chirurgie de l’enfant en France. Les conclusions de ce travail auxquelles nous avions participé étaient les suivantes :

  • Une pénurie de chirurgiens pédiatres s'annonçait dans les années à venir.
  • L’évolution de l’anesthésie allait amener les anesthésistes non spécialisés à délaisser l’enfant en raison des risques encourus.
  • Enfin le nombre des urgences dans les secteurs hospitaliers pédiatriques allait dramatiquement augmenter dans les années à venir.

Ceci s’est progressivement vérifié et c’est la raison pour laquelle en 2005, à l’occasion de la révision du SROS de Pédiatrie, l’Agence Régionale d’Hospitalisation de Midi-Pyrénées a mis en place un groupe technique pour réfléchir à la prise en charge chirurgicale de l’enfant sur la région.

Ce groupe a réalisé une triple enquête :

  • Une enquête épidémiologique menée avec la CNAM a permis de constater que la chirurgie de l’enfant représentait environ 12 % de toutes les hospitalisations chirurgicales, que tous les établissements de Midi Pyrénées faisaient de la chirurgie pédiatrique, que le CHU représentait 30 % de cette chirurgie avec les GHM les plus importants et que la chirurgie céphalique représentait 50 % de la chirurgie pédiatrique et qu’elle se faisait à 70 % dans le secteur privé. Enfin, les urgences chirurgicales avaient effectivement augmenté dans les services recevant des enfants.
  • Une étude bibliographique des incidents et accidents liés à l’anesthésie et à la chirurgie pédiatrique a mis en évidence que le nombre d’accidents était relativement élevé avant l’âge de 3 ans et plus encore avant l’âge de 1 an. De plus, il existait une relation entre le nombre d’incidents et un faible nombre d’enfants opérés par établissement.
  • Enfin une étude des textes en vigueur montrait qu’il y avait peu de recommandations  sur la prise en charge chirurgicale de l’enfant.

Ces trois enquêtes ont amené l’ARH en 2007  à mettre  en place un comité technique régional ayant pour but d’organiser un réseau de chirurgie infantile en Midi Pyrénées. Ce réseau devait permettre, après analyse des moyens humains, matériels et organisationnels mis en place dans chaque établissement, d’obtenir : 

  • Une prise charge chirurgicale, le plus possible, à proximité du domicile des enfants.
  • Une prise en charge de qualité.
  • Une prise en charge sécurisée.

Vingt-deux personnes appartenant au secteur public ou privé, médecins ou directeurs d’établissements, se sont donc réunies 29 fois entre 2007 et 2011 pour mettre en œuvre ce réseau. Ce réseau est organisé par la mise en relation de trois types de centres : des centres de proximité (au moins un par département), des centres spécialisés pouvant prendre en charge les enfants dés la naissance et un centre de recours régional devant assurer toute la pathologie chirurgicale de l’enfant.

Pour cela, ils ont commencé par mettre au point le cahier des charges correspondant aux centres de chirurgie de l’enfant de proximité, spécialisé  ou de recours. Puis après une enquête auprès de l’ensemble des établissements de la région, ils ont proposé à l’ARS de labelliser les centres ayant les capacités de faire de la chirurgie de l’enfant. Enfin, les établissements ayant un centre labellisé ont été réunis le 12 mai 2011 pour fonder l’association « Réseau de chirurgie pédiatrique » dont le fonctionnement est régi par une charte que tous les établissements s’engagent à respecter 


Convention constitutive du réseau – actualisation au 28 novembre 2011 

Annexe 1 : Cahier des charges des centres de proximité
Annexe 2 : Cahier des charges des centres spécialisés
Annexe 3 : Cahier des charges du centre de recours régional
Annexe 4 : Recommandations à propos de l’organisation des transferts et re-transferts.
Annexe 5 : Liste des établissements labellisés

Statuts - actualisation au 29 juin 2015